Communiqués de presse - Résultats


Paris, 15 janvier 2004

Faits marquants 2003 et perspectives 2004

Faits marquants 2003

Sans attendre la publication des comptes consolidés de l’exercice 2003 qui seront arrêtés par le Conseil d’Administration de Technip le 25 février prochain, il est possible dès à présent de mettre en évidence certains faits marquants de l’année écoulée.

Activité et Résultats :

Le Groupe estime aujourd’hui que ses objectifs 2003 de croissance de chiffre d’affaires (de l’ordre de 5 %) et de résultat opérationnel (de l’ordre de 10 %) devraient être atteints en dépit de la baisse du dollar et des difficultés inhabituelles rencontrées dans l’exécution de deux contrats offshore conclus début 2001. Le résultat net avant impôt (avant amortissement des survaleurs) devrait connaître une progression d’au moins 25 %. Le résultat net après impôt (avant amortissement des survaleurs) sera, comme annoncé précédemment, impacté par un taux d’imposition anormalement élevé.

Prise de commandes :

La branche Offshore a connu une forte progression de ses prises de commandes qui devraient approcher 3,5 milliards d’euros, soit deux fois plus qu’en 2002.

La branche Onshore-Downstream qui avait reconstitué son backlog dès 2002 a continué à connaître de grands succès commerciaux qui lui ont permis de maintenir ses prises de commandes à un niveau élevé, estimé aujourd’hui à environ € 2,6 milliards d’euros pour l’année.

Les prises de commandes de la branche Industries devraient s’élever à 300 millions d’euros.

Trésorerie :

La trésorerie nette au 31 décembre 2003 devrait être en forte amélioration par rapport à son niveau de début d’année de même que le ratio de l’endettement net sur fonds propres (gearing).

Pour le Groupe, l'année 2003 aura aussi été celle de la simplification de sa structure juridique, de l’harmonisation de ses systèmes de gestion et de contrôle des risques ainsi que du renforcement de son équipe dirigeante.

Perspectives 2004

Technip aborde l’exercice 2004 avec une visibilité accrue en raison de la qualité et de l’importance de son backlog qui est estimé au 1er janvier à environ 7,1 milliards d’euros contre 5,8 milliards d’euros au 1er janvier 2003. En conséquence, 70 % du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel attendus pour 2004 proviendront des contrats déjà en vigueur.

Pour la Branche Offshore, l’activité "SURF" (conduites sous-marines) devrait revenir à un niveau normal de rentabilité pour ce segment, après les déconvenues enregistrées en 2003 sur les deux contrats évoqués ci-dessus. Le caractère saisonnier de cette activité, provenant en particulier des conditions d'utilisation de la flotte en Mer du Nord, devrait rester très marqué, les marges étant essentiellement générées au cours des 2ème et 3ème trimestres.

L’activité ingénierie-construction offshore (réalisation de plate-formes de production fixes ou flottantes) devrait connaître une forte croissance de son chiffre d'affaires. En revanche, l’application à cette activité, à partir du 1er janvier 2004, des méthodes de reconnaissance comptable des marges en vigueur dans la Branche Onshore-Downstream devrait faire ressortir sur l'exercice 2004 un taux de marge opérationnelle faible, compte-tenu du fait que les grands contrats signés en 2003 seront encore dans leur phase initiale de réalisation au cours de laquelle la reconnaissance des marges est réduite.

Dans la Branche Onshore-Downstream (activité ingénierie-construction pétrolière et gazière terrestre), les grands contrats signés en 2002 entreront dans leur 2ème année de réalisation. Il devrait en résulter, compte tenu des méthodes comptables du Groupe, une augmentation progressive du taux de marge opérationnelle, trimestre après trimestre, tout au long de l'année, toutes choses égales par ailleurs.

Enfin, une certaine amélioration du taux de marge opérationnelle de la Branche Industries est attendue en 2004.

Au total, pour l'année 2004, le Groupe table sur un développement soutenu de son activité et de ses résultats. Par rapport aux derniers chiffres annuels publiés, à savoir ceux de l'exercice 2002, la croissance devrait être supérieure à 15 % pour le chiffre d'affaires, 25 % pour le résultat opérationnel (EBITA) et 45 % pour le résultat net après impôt (avant amortissement des survaleurs).

Ces prévisions sont établies à périmètre constant et sur la base des parités monétaires retenues pour l'établissement du budget 2004, avec pour taux pivot 1,00 euro pour 1,20 dollar US, toute variation de 10 % de la valeur du dollar par rapport à l'euro entraînant, lors de la consolidation des comptes du Groupe, une variation de même sens du chiffre d'affaires et du résultat opérationnel à hauteur de 2 à 3 %.

Le cash flow disponible du Groupe sera consacré en priorité, comme en 2003, à la poursuite du programme de désendettement. L’objectif à cet égard demeure de ramener durablement avant la fin de l’année 2004 le ratio d’endettement en dessous de 20%. Des rachats de titres sur le marché pourront également être poursuivis.

Agenda Financier 2004

  • Résultats annuels 2003 :
    Jeudi 26 février 2004
  • Résultats du 1er trimestre 2004 :
    Jeudi 27 mai 2004
  • Assemblée Générale des Actionnaires (1ère convocation) :
    Mercredi 21 avril 2004*
  • Assemblée Générale des Actionnaires (2ème convocation) :
    Jeudi 29 avril 2004*
  • Résultats du 2ème trimestre et du 1er semestre 2004 :
    Jeudi 29 juillet 2004
  • Résultats du 3ème trimestre 2004 :
    Jeudi 18 novembre 2004

* L’Assemblée Générale sera convoquée le 21 avril 2004. Au cas où le quorum ne serait pas atteint à cette date, elle se réunirait en seconde convocation le 29 avril 2004 .

Cet agenda financier est prévisionnel. Il est disponible sur le site Internet du Groupe (www.technip.com) qui indiquera ses éventuelles modifications en cours d'année. Technip présentera ses résultats dans des communiqués de presse diffusés avant l'ouverture des bourses de Paris et de New York, (Euronext et NYSE). Les communiqués de presse seront disponibles sur le site Internet du Groupe. Des conférences téléphoniques sur les résultats auront lieu le jour de l'émission des communiqués de presse. Les informations relatives aux conférences téléphoniques seront diffusées dans des communiqués dans les 10 jours précédant la publication des résultats.

 

Avec un effectif de 19 000 personnes, Technip se classe parmi les 5 leaders mondiaux de l’ingénierie, de la construction et des services dans les domaines du pétrole, du gaz et de la pétrochimie. Le Groupe a son siège social à Paris. Il est coté à Paris et à New York. Les principaux centres d’ingénierie de Technip sont situés en France, Italie, Allemagne, Royaume-Uni, Norvège, Finlande, Pays-Bas, Etats-Unis, Brésil, Abu-Dhabi, Chine, Inde, Malaisie et Australie. Le Groupe possède des installations industrielles et de construction de premier plan en France, Brésil, Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Finlande, ainsi qu’une flotte de navires de construction offshore de classe internationale.

 

Relations Publiques Technip

Sylvie Hallemans : Tél .+33 (0) 1 47 78 34 85 Fax : +33 (0) 1 47 78 24 33 shallemans@technip.com

 

Relations Analystes et Investisseurs Technip

G. Christopher Welton : Tél. +33 (0) 1 47 78 66 74 Fax : +33 (0) 1 47 78 67 58 cwelton@technip.com

David-Alexandre Guez : Tél. +33 (0) 1 47.78.27.85 Fax : +33 (0) 1 47 78 67 58 daguez@technip.com

 

Technip Euronext : FR0000131708 et NYSE : TKP