Subsea

A la mi-2015, nous avons livré le projet Bøyla à Marathon Oil Norge/ Det Norske Oljeselskap. Ce projet consistait à développer le champ Bøyla au moyen d'une installation sous-marine raccordée à un FPSO. Les flowlines, ombilicaux, risers et autres équipements sous-marins ont été fournis par Technip. Simen Andersen, Responsable de l'Ingénierie, nous parle de cette formidable opportunité.

Faits et chiffres clés

  • Profondeur d'eau : 120-125 m
  • Plus de 10 navires utilisés pour la campagne d'installation
  • Implication des usines, bases d'assemblage et bureaux de Technip en France, Norvège et Royaume-Uni
  • 19 nationalités représentées dans l'équipe de projet
  • Plus de 2 millions d'heures réalisées

A propos de vous

Je suis actuellement Chef de Projet en Norvège et je suis depuis plus de 10 ans chez Technip. J'ai commencé au poste d'Ingénieur Structure. J'ai principalement travaillé pour des projets sur le plateau continental norvégien, mais j'ai aussi passé du temps en Égypte et au Canada en tant qu'ingénieur principal sur projet.

A propos de Bøyla

Avec Bøyla, Technip a démontré sa capacité à réaliser un projet clé en main totalement intégré verticalement : conception, ingénierie, approvisionnement, fabrication, gestion de projet, installation et mise en service. Malgré un calendrier ambitieux, le projet a été livré en respectant le budget et le planning, à la grande satisfaction du client. Avec l'implication de plusieurs centres, notamment nos usines de fabrication françaises et britanniques, nos bases d'assemblage aux Royaume-Uni et en Norvège, et bon nombre de nos navires de construction et de plongée pour l'installation en mer, nous avons véritablement démontré notre approche « One Technip. » Ce projet était également essentiel pour le client et avait pour but principal de maintenir une production stable sur son installation la plus importante de mer du Nord.

En quoi ce projet a-t-il été une formidable opportunité ?

Etre en charge de l'Ingénierie pour un projet aussi important a été plein de défis et intéressant en raison de la complexité opérationnelle et des véritables prouesses techniques requises. Avec une équipe d'environ 60 ingénieurs du monde entier très compétents et motivés, nous avons créé une atmosphère fantastique tout au long de ce projet. L’intervention de nombreuses entités de Technip et fournisseurs externes a été un défi  qui m'a permis de voir comment travailler et interagir ensemble. Au cours du projet, j'ai été promu au poste de Chef de Projet et ai assumé l'entière responsabilité du projet dès la mi-2014.

Quel a été votre plus grand défi ?

Pendant certaines parties des opérations en mer, nous avions jusqu'à six navires sur le champ, sans compter l'installation de forage et le FPSO. Gérer ces navires au quotidien et garantir que les opérations se déroulent bien sans gêner les installations du clients en opération sur ce même champ a été complexe sur une longue période.

Et votre principal succès ?

Nous avons reçu des membres de l'équipe de projet Technip et du client des retours extrêmement positifs, ce qui prouve que nous avons réussi à créer une équipe exceptionnelle qui a tenu ses promesses tout en prenant du plaisir dans son travail.

Pouvez-vous partager votre meilleur souvenir ?

Lors de la mise en huile, lorsque l’installation qui nous avait demandé tant d'efforts à concevoir, à fabriquer et à installer a vraiment commencé à fonctionner.

Qu'est-ce que cela vous a apporté en termes de développement personnel ?

Je suis passé de Responsable de l’Ingénierie à Chef de Projet, car j'ai été très bien accompagné et encadré pendant les deux premières années du projet. J'aime à penser que j'ai également contribué à la réussite et au développement d'autres personnes.