Onshore

En 2014, nous avons livré notre portion de la raffinerie de Jubail Export (JER) à son propriétaire, Saudi Aramco Total Refining and Petrochemical Company’s (SATORP), une joint venture entre Total et Saudi Aramco. Alessandro Savi, Directeur de la Construction du site pour le package des unités de conversion (2A), partage avec nous son expérience sur ce projet.

Faits et chiffres clés

  • Capacité de production de la raffinerie : 400 000 barils par jour
  • Package 2A : notre plus important projet Onshore depuis 2009
  • Site : Jubail, Arabie Saoudite
  • Un record de sécurité remarquable

A propos de vous

Je suis actuellement Responsable du département Construction à Rome. J'ai rejoint Technip en 2001 et ai occupé plusieurs postes en Italie, aux Emirats Arabes Unis et en Arabie Saoudite tels qu'Ingénieur Construction, Chef de la Section Estimation des Coûts de Construction & Propositions ou encore Subcontract Manager, avant d’être nommé Directeur de la Construction du site pour les unités de conversion de la raffinerie de Jubail.

A propos du projet

Dès le tout début, la sécurité et la qualité ont été nos principales priorités. Avec plus de 90 millions d'heures sans un seul incident avec arrêt de travail pour la réalisation de notre section de Jubail, ce fut un remarquable record de sécurité. A l'origine, nous avons obtenu un contrat de services incluant l’ingénierie d’avant-projet détaillé (FEED), l'estimation globale des coûts et la préparation de l’appel d’offres pour les différents packages.
SATORP nous a ensuite attribué deux contrats EPC (ingénierie, fourniture des équipements, construction) pour les unités de procédés de conversion, hydrocraquage et craquage catalytique (Package 2A), ainsi qu’une partie des utilités et le système de contrôle du réseau et des procédés de la raffinerie. Le complexe a été mis en service à la mi-2014, huit ans après la signature des premiers accords et cinq ans à peine après le début de la construction sur le site.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre fonction et en quoi ce projet a été une formidable opportunité ?

Le travail dont j'étais chargé concernait les unités les plus complexes de la raffinerie en raison des conditions de traitement critiques (pression et température élevées) et de la congestion (quantités importantes dans des zones réduites), ce qui rendait le projet en lui-même particulièrement intéressant et difficile. J'ai également été impliqué dans l'estimation des coûts pendant le FEED jusqu'à la phase de proposition et dans le choix des sous-traitants. Mon travail a ensuite évolué vers le management de la construction sur site, ce qui incluait la responsabilité de la mise en œuvre des systèmes de santé, sûreté, sécurité et environnement, de la réalisation des progrès ou du contrôle de la qualité.

Quel a été votre plus grand défi ?

Réussir à faire travailler ensemble tous les sous-traitants de la construction, qu'ils soient italiens, saoudiens ou chinois, conformément aux standards et procédures de Technip – de loin les plus rigoureux de tous les contractants œuvrant sur site – en termes de santé, sécurité, environnement, qualité et gestion des équipements de Technip.

Et votre principal succès ?

Réaliser la campagne de transport lourd en toute sécurité, en respectant les délais, le budget, et à la satisfaction du client et des sous-traitants.

Pouvez-vous partager votre meilleur souvenir ?

Le moment où nous avons terminé avec succès notre dernier test d'intégrité sur le réseau de conduites souterraines !

Qu'est-ce que cela vous a apporté en termes de développement personnel ?

Les retours positifs reçus de toute l'équipe ont montré que nous n'avions pas simplement construit une usine, mais une manière de travailler ensemble qui puisse nous inspirer pour nos futurs projets.