Plates-formes flottantes

Technip propose une large gamme de solutions de plates-formes flottantes pour des profondeurs d’eau modérées à très profondes.

Offshore Platform / Facility Provider

Plates-formes Spar

La Spar Heidelberg, qui sera la 17ème réalisée par Technip (sur les 20 dans le monde), démontre le leadership du Groupe pour ce type de plates-formes flottantes et sa capacité à prendre en charge des développements en eaux ultra profondes.  Dans des profondeurs d’eau comprises entre 590 et 2 382 mètres, Technip utilise une architecture en têtes de puits sèches (en surface) ou tête de puits immergées. Technip a construit 14 de ces coques Spar (dont deux en cours de construction) pour le golfe du Mexique dans son chantier naval de Pori en Finlande. La plate-forme Kikeh (et ses topsides ou installations de surface) a été construite au chantier de MMHE en Malaisie pour une mise en place au large de Sabah. Ses faibles mouvements rendent la plate-forme Spar idéale pour recevoir des conduites montantes en acier appelées risers caténaires ou SCR (Steel Catenary Riser). La plate-forme Spar peut supporter toutes les installations de forage ou s'accommoder à des systèmes de type TAD (Tender Assisted Drilling). La technologie Spar a été améliorée en fonction :

  • Des environnements particulièrement difficiles de la mer du Nord
  • Des structures et des mouillages résistant à la glace dans la région arctique
  • Du stockage des condensats pour les développements de champs de gaz naturel éloignés
  • De l’installation en pleine mer des grands topsides par la méthode floatover

Plates-formes semi-submersibles

Technip a conçu les topsides des 3 plates-formes semi-submersibles de production en eaux profondes pour Petrobras au large du Brésil. Technip a également assuré l’ingénierie et la supervision de l’installation des topsides par floatover. Ces 3 projets, P51, P52 et P-56 sont les plus importants topsides du monde installés par cette méthode sur des coques semi-submersibles. Les plates-formes semi-submersibles sont destinées aux opérations de production et de forage par des profondeurs d’eau moyennes et profondes avec des topsides de grande capacité pouvant peser jusqu’à près de 40 000 tonnes. Les faibles mouvements de la plate-forme permettent d’utiliser les risers caténaires en acier (SCR) en eaux profondes (mais pas les têtes de puits sèches). Technip a développé son propre concept de coque semi-submersible et le met à disposition dans le monde entier à l’aide de son progiciel Integrated Platform for Analysis & Design. Ce concept de coque semi-submersible est en cours de développement pour les têtes de puits en pleine eau et sèche.

Plate-formes à câbles tendus

Par des profondeurs d’eau de 1500 mètres, la plate-forme à câbles tendus (Tensioned Leg Platform ou TLP) constitue une plate-forme économique qui supporte les têtes de puits en surface. Technip a travaillé avec des concepteurs expérimentés de TLP pour concevoir sa propre TLP classique. Des designs prêts à l’emploi sont disponibles pour l’Asie du Sud-Est et sont compatibles avec le forage assisté par tender (TAD). Des modèles sont en cours de préparation pour le Golfe du Mexique (GoM) intégrant le forage complet. Ces conceptions, et d'autres intégrant des systèmes de forage sont facilement applicables à d’autres régions.

Unités flottantes de production, stockage et transfert (FPSO)

Technip a livré certains des plus imposants unités flottantes de production, de stockage et de transfert (Floating Production, Storage & Offloading -FPSO) du monde. Ces systèmes, qui abritent sur une même coque de navire les installations de production et de stockage, sont bien adaptés à l’exploitation de vastes gisements en eaux profondes ou très profondes ou pour démarrer une production anticipée et répondre ainsi aux besoins des opérateurs. Ils sont aussi adaptés aux régions ne bénéficiant pas ou peu d’infrastructures d’export sous-marines comme c’est le cas en Afrique de l’Ouest ou au large du Canada à Terre-Neuve.

Les références de Technip comprennent les plus importants topsides FPSO jamais construits – 37 000 tonnes – pour l'unité flottante Akpo. Au nombre des autres références majeures, citons Nkossa (topsides FPS de 30 000 tonnes), Girassol (topsides FPSO de 32 000 tonnes) et Dalia (topsides FPSO 24 000 tonnes). Les unités flottantes de type FPSO sont adaptés aux eaux de profondeur moyenne et grande pour la production de pétrole ou de gaz/condensats avec stockage des produits liquides stabilisés dans la coque. Les mouvements d’un support flottant FPSO nécessitent l’utilisation de risers flexibles ou hybrides (munis de conduites de raccordement flexibles). Technip définit la faisabilité et les spécifications des solutions de traitement sous-marin en fonction de la configuration architectonique du champ. Grâce à ses capacités de réalisation d’ombilicaux, de risers et de flowlines, Technip peut fournir toutes les infrastructures nécessaires au développement complet d’un champ.

Plates-formes semi-submersibles à grand tirant d'eau (DDSS et EDP)

Technip propose 2 concepts de semi-submersibles à grand tirant d’eau qui peuvent supporter des têtes de puits sèches. Tous 2 utilisent le même type de design pour la partie immergée de la coque, ce qui permet une bonne tenue à la mer.

La plate-forme semi-submersible à grand tirant d’eau (Deep Draft Semi Sub - DDSS) est configurée avec des topsides installés par la méthode floatover. Elle bénéficie du succès de l’installation en pleine eau des topsides des plates-formes semi-submersibles P51, P52 et P-56 de Petrobras. Cette méthode permet de réaliser facilement des topsides jusqu’à 30 000 tonnes.

A l’inverse, la plate-forme à tirant d’eau variable (Extendable Draft Platform - EDP) permet d’intégrer, à quai, les installations des topsides sur la structure de la coque, puis la partie immergée de la coque est abaissée permettant de se mettre en configuration semi-submersible. Cette méthode permet de réaliser des topsides pesant jusqu’à 50 000 tonnes.

Une plate-forme à tirant d’eau variable automatique a été mise au point. Dans sa version réduite, elle sert de bouée de mesures scientifiques océaniques et, à une échelle un peu plus grande, de bouée de commande assurant l’alimentation électrique et hydraulique et la commande des développements sous-marins distants.